[]
  • Tél: +226 71 35 57 60
  • 01 BP 1330 Ouagadougou - Burkina Faso
  • Courriel : sogob-bf@yahoo.fr


Infection urinaire : ce qu’il faut savoir

L’infection urinaire se definit comme la présence de germe dans les urines qui sont normalement stériles. Elle se traduit soit par une cystite (infection de la vessie), soit par une pyélonéphrite (infection des reins). Comment elle se manifeste ? Quels sont les facteurs de risques ? Comment la traiter ? Les réponses avec Dr Dénis BOGNINI, gynécologue obstétricien au CMA de Boromo.


👉 Symptômes

Parfois il n’y a pas de signes. On parle de bactériurie asymptomatique.

- Brulures mictionnelles, pollakiurie, dysurie, douleurs lombaires à droite le plus souvent, des signes digestifs tels que nausées, vomissements
fièvre.

👉 Personnes à risques

L’infection symptomatique est beaucoup plus fréquente chez la femme en période d’activité génitale. Elle concerne 10 % des femmes enceintes.

- Les risques maternels et fœtaux sont essentiellement l’accouchement prématuré, l’avortement ou la mort fœtale in utéro.

👉 Facteurs de risques

- La compression de l’urètre par l’utérus gravide surtout à droite ;
- La brièveté de l’urètre ;
- Les hormones féminines que sont l’œstrogène et la progestérone favorisent également les infections urinaires ;
- Les malformations des voies urinaires ;
- Le diabète maternel ;
- Les antécédents d’infections urinaires ;
- Les infections cervico-vaginales ;
- La drépanocytose.

👉 Comment se fait le diagnostic ?

- Devant les signes sus cités ou une menace d’accouchement prématuré, on peut évoquer le diagnostic d’infection urinaire qui peut si possible etre confirmé par une étude cytobactérioloque des urines (ECBU) avec un antibiogramme.

- Le depistage par la bandelette urinaire est aussi possible.

👉 Traitements médicaux de l’infection urinaire

Le traitement est basé sur les antibiotiques, des antalgiques et antipyrétiques.

👉 Prévention

- La prise de boissons abondantes (1,5 à 2l/jour) ;
- Les mictions fréquentes ;
- Le traitement d’une éventuelle constipation ;
- La bonne hygiène périnéale (pas trop de toilette intime, changer régulièrement les lingettes pendant les règles) ;
- Toujours consulter des qu’on a des symptômes donc éviter l’automédication.


212 vues

Un commentaire sur " Infection urinaire : ce qu’il faut savoir " ?
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

figure
figure