[]
  • Tél: +226 71 35 57 60
  • 01 BP 1330 Ouagadougou - Burkina Faso
  • Courriel : sogob-bf@yahoo.fr


Traitement des lésions précancéreuses : voici les techniques utilisées


Les lésions précancéreuses sont un ensemble de pathologies et des affections du col qui, si elles ne sont pas soignées à temps, peuvent se transformer en cancer. Comment se fait le diagnostic ? Quelles sont les techniques utilisées dans le traitement ? Docteur Alexis Yobi Sawadogo, gynécologue et maitre-assistant au service de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction au CHU de Bogodogo nous dit tout.

👉 Diagnostic

Le diagnostic des lésions précancéreuses se fait de trois manières :

- Le frottis cervico vaginal, utilisé dans les pays européens : c’est un examen qui permet de racler les cellules du col pour les examiner au microscope afin de voir s’il y a des cellules anormales ;

- L’inspection visuelle après application de l’acide acétique et ou après application du lugol est l’examen le plus utilisé et le moins cher dans les pays africains. Pour caractériser parfois les lésions, nous regardons le col après application de l’acide acétique qui est du vinaigre blanc à faible concentration où on met le lugol qui est un produit permettant de colorer le col : si le col est malade, si on met l’acide acétique la partie blanchit. Si on veut confirmer, on met le lugol. Normalement pour le col normal, si on met le lugol, ça prend une coloration brune. Cela permet de bien limiter cette partie et de savoir si on doit la traiter ou pas ;

-  La colposcopie qui est souvent couplée à l’application de l’acide acétique : c’est l’examen du col et du vagin avec un appareil optique qui permet de voir de près ;

👉 Prise en charge des lésions précancéreuses

Il y a plusieurs techniques de prise en charge des lésions précancéreuses.

- Si la lésion est due à une affection, il suffit de traiter l’infection avec des antibiotiques et des ovules qui traitent le col qui redevient normal. Si l’infection est guérie, le col reprend sa forme normale ;

- La deuxième méthode qui est beaucoup plus enseignée et que nous faisons dans nos pays, c’est le traitement immédiat des lésions précancéreuses : si vous détectez une lésion, si ce n’est pas une infection, au lieu de laisser la femme repartir, il faut détruire la lésion immédiatement. Ça se fait de plusieurs manières :

. La cryothérapie qui consiste à détruire la lésion par le froid. On applique un appareil qui fait le froid sur la zone qui congèle la partie. Cela permet d’hydrater et faire éclater les cellules anormales qui vont tomber au fur et à mesure quand la glace va commencer à fondre. L’application dure 3 minutes et la femme peut rentrer chez elle juste après. L’inconvénient de ce traitement, c’est que la femme doit faire un mois et demi sans rapport sexuel, parce qu’il faut éviter d’avoir une infection ;

. L’électro coagulation : c’est un appareil qui fait le chaud et qui permet de brûler la zone ;

. La résection à l’anse diathermique  : c’est un appareil qui permet de couper la partie malade. Cette technique ne dépasse pas deux minutes et dès que c’est guéri, le col reprend sa forme ;

. La conisation : elle consiste à couper sous forme de cône avec le bistouri, la partie qui est malade. Là aussi, on fait l’hémostase et on laisse cicatriser ;

. L’amputation du col : dans les cas extrêmes, quand la lésion est très grande, si le col est assez long, on peut faire son amputation en rond. On diminue la longueur du col qui emporte la lésion ;

. Il y a d’autres techniques que les gens utilisent moins, c’est le laser qui permet de brûler la partie ;

- Mais dans certaines circonstances il y a des femmes d’un certain âge, qui ne veulent plus faire d’enfants et qui ont tellement peur qu’elles préfèrent qu’on enlève carrément l’utérus. Il s’agit de l’hystérectomie.


598 vues

Un commentaire sur " Traitement des lésions précancéreuses : voici les techniques utilisées " ?
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

figure
figure