• Tél: +226 71 35 57 60
  • 01 BP 1330 Ouagadougou - Burkina Faso
  • Courriel : sogob-bf@yahoo.fr


Fausse couche : voici les signes qui doivent vous alerter

L’Organisation mondiale de la santé, ( OMS) définit la Fausse couche spontanée ou avortement spontané ou interruption spontanée de grossesse, comme l’arrêt spontané d’une grossesse avant le terme de 20 semaines de grossesse ou 22 semaines d’aménorrhée, ou encore l’expulsion hors de l’organisme maternel dun fœtus de moins de 500grammes. Quelles sont les causes d’une fausse couche ? Quand est-ce qu’elle survient ? Quelles sont les signes qui doivent alerter ? Les éléments de réponse avec notre spécialiste, le Dr Jérôme Nana, gynécologue obstétricien en service au CHU de Bogodogo

Qu’est-ce qui peut provoquer une fausse couche ?

Les causes de la fausse couche sont multiples. Nous pouvons citer sans trop les détailler :

Les anomalies génétiques ou chromosomiques qui représentent 70% des causes d’avortement avant 6 semaines d’aménorrhée, 50% avant 12 semaines d’aménorrhée, 4% au-delà de 12 semaines d’aménorrhée.

Les anomalies de l’utérus congénitales ou acquises telles les cloisons, les synéchies utérines (accolements des parois de lutérus), la béance cervico-isthmique, l’hypoplasie utérine, les fibromes de lutérus etc.

Les avortements de cause endocrinienne dont le déficit lutéal (déficit de sécrétion de progestérone l’hormone qui prépare l’utérus à recevoir luf), les dysthyroïdies, le diabète.

Les avortements d’origine infectieuse parmi lesquels nous pouvons citer les infections parasitaires (toxoplasmose, paludisme), les infections bactériennes (la vaginose à Gardenella v, les mycoplasmes (mycoplasmes, uréaplasma), la syphilis, la listériose, la brucellose, ), les infections virales (herpes, Cytomégalovirus, rubéole, rougeole, oreillons).

Les avortements de causes iatrogènes (causés par un geste à visée diagnostique ou thérapeutique) : les prélèvements trophoblastiques ou de liquide amniotique.

Les facteurs environnementaux essentiellement le tabac et l’alcool, certains médicaments et radiations ionisantes.

Les maladies auto-immunes (au cours desquelles le système immunitaire attaque des cellules saines de l’organisme souvent responsables de Fausse couche à répétition (Lupus, Syndrome des antiphospholipides..).

Quand est-ce qu’elle survient ?

Comme déjà dit dans la définition, la Fausse couche spontanée survient avant le terme de 20 semaines de grossesse ou 22 semaines d’aménorrhée. En pratique, avant 12 semaines d’aménorrhée on parle de fausses couches précoces (FCP) et entre 12 et 22 semaines d’aménorrhée il sagit de fausses couches tardives (FCT). Il faut noter que dans certains contextes comme ici au Burkina-Faso ou les possibilités de prise en charge du très grand prématuré sont réduites, on considère encore comme avortement toute perte de grossesse avant 28 semaines daménorrhée (6mois).

Quels sont les signes d’une fausse couche ?

Nous avons les signes cliniques et les signes échographiques.

Sur le plan clinique, la fausse couche spontanée va se manifester par des plaintes de la femme enceinte qui peuvent être : des saignements ou encore métrorragies, des douleurs pelviennes, la disparition des signes sympathiques de grossesse. Mais il faut noter que l’arrêt de la grossesse peut être sans les signes précédemment cités et être découverte fortuitement par l’échographie.

Lorsque nous examinons la patiente qui présente les signes ci-dessus nous pouvons retrouver des saignements et/ou des débris foetaux venant de lintérieur de l’utérus, un col de lutérus ouvert, une taille de l’utérus discordante par rapport à l’âge de la grossesse.

Devant ces différents signes évocateurs d’un avortement, l’échographie va faire le diagnostic en montrant la localisation de l’oeuf, l’absence d’activité cardiaque de l’embryon, un décollement de l’oeuf (appelé encore hématome trophoblastique). Parfois l’échographie va montrer une rétention de débris ovulaires en cas d’avortement incomplet, parfois un utérus quasi vide (avortement complet), ou un sac gestationnel sans embryon (ce qu’on appelle œuf clair), parfois enfin un gros gâteau placentaire en nids d’abeille sans embryon (signe de grossesse molaire).


184 vues

Un commentaire sur " Fausse couche : voici les signes qui doivent vous alerter " ?
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

figure
figure