• Tél: +226 71 35 57 60
  • 01 BP 1330 Ouagadougou - Burkina Faso
  • Courriel : sogob-bf@yahoo.fr


Cancer du sein : dépisté tôt, 80% des cas peuvent être guéris

Quand on parle de cancer, on voit immédiatement la mort. Mais le cancer n’est pas forcément synonyme de mort. S’il est dépisté tôt, le cancer de sein tout comme beaucoup de cancers peuvent être traités. Mais s’il est diagnostiqué tard, il nécessite des traitements lourds et couteux dont la chimiothérapie qui n’est pas sans effets secondaires. Docteur Alexis Yobi Sawadogo, gynécologue et maitre-assistant au service de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction au CHU de Bogodogo apporte des éclaircissements.

Dr Yobi Sawadogo

Qui est touché par le cancer de sein ?

Tout le monde est touché. En théorie, c’est la femme âgée de plus de 50 ans qui est plus concernée. Mais dans nos contrées, nous rencontrons des cas de cancers de plus en plus jeunes. La plus jeune femme chez qui nous avons diagnostiqué un cancer de sein avait 22 ans.

Pourquoi il est important de se faire dépister ?

Vu tôt, le traitement est simple et facilite la guérison. Quand on dit cancer, ce n’est pas forcément la mort. De plus en plus on guérit des femmes malgré le peu de moyens. Quand c’est dépisté tôt, on peut guérir plus de 80% des cas. Mais la plupart des cas sont diagnostiqués tard et nécessitent des traitements lourds, longs et couteux y compris la chimiothérapie

Traitement par chimiothérapie

Selon le pouvoir d’extension, le cancer du sein peut être classé en trois catégories selon la multiplication des cellules malignes. Le grade 1 ou l’évolution est très lente, le grade 2 où la multiplication est moyenne et le grade 3 où la multiplication cellulaire est rapide.
Si c’est le grade 1 et que la boule est petite, parfois l’intervention seule qui va consister à enlever la zone de la maladie suffit. Mais dès que la boule dépasse une certaine taille et a déjà fait des ganglions, cela nécessite une chimiothérapie.

Coût du traitement

Si l’on se réfère au niveau socio-économique des femmes au Burkina (femmes au foyer dont les maris ne travaillent pas), la prise en charge est onéreuse. Le traitement comporte plusieurs volets. Il associe la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie et l’hormonothérapie associée aux thérapies ciblées pour certains types de cancer du sein. Le coût de la chirurgie varie selon les centres de santé. Dans les hôpitaux publics, la chirurgie coûte au moins 100000 F CFA, médicaments compris. La chimiothérapie avec les génériques peut couter par séance au moins 60 000 F, alors qu’il faut en moyenne six séances après l’intervention. La radiothérapie n’existe pas au Burkina si ce n’est à l’étranger. Après ces 3 premiers traitements, il y a aussi le traitement anti hormone qu’il faut prendre pendant 5 à 7 ans si le cancer diagnostiqué est sensibles aux hormones (œstrogène et/ou progestérone). Ces produits antihormone coutent pour certains entre 15000 et 21000 F CFA par mois.

Principaux effets secondaires de la chimiothérapie

Les effets secondaires de la chimiothérapie sont variables selon les médicaments utilisés, les dosages et les personnes (chacun réagit différemment aux traitements). Ils peuvent également varier d’une cure de chimiothérapie à l’autre. Ils ne sont d’ailleurs pas systématiques.
La présence ou l’absence d’effets secondaires n’est pas liée à l’efficacité du traitement. Ne ressentir aucun effet secondaire ne signifie pas que le traitement est inefficace sur vous et, inversement, ressentir de nombreux effets secondaires ne signifie pas qu’il est particulièrement actifs.

Les différents secondaires possibles
- Chute des cheveux
- Nausées et vomissements
Diarrhées
- Baisse des globules blancs, des globules rouges et des plaquettes
- Lésions de la bouche
- Sensations d’engourdissement ou de fourmillement dans les mains ou les pieds
- Troubles cutanés et syndrome main-pied
- Modification de la couleur et une fragilisation des ongles
- Douleurs musculaires et articulaires
- Troubles du cycle menstruel
- Troubles cardiaques
- Fatigue
- Réactions allergiques
C’est pour minimiser ces effets secondaires qu’on réalise des examens avant de débuter le traitement.


221 vues

Un commentaire sur " Cancer du sein : dépisté tôt, 80% des cas peuvent être guéris " ?
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

figure
figure