• Tél: +226 71 35 57 60
  • 01 BP 1330 Ouagadougou - Burkina Faso
  • Courriel : sogob-bf@yahoo.fr


Hépatite B : Si la mère a une charge virale élevée durant la grossesse, il y a 99% de chance que l’enfant soit contaminé pendant l’accouchement

infectieuse due au virus de l’hépatite B, l’hépatite B est un véritable problème de santé publique. A l’heure actuelle dans le monde, près de 250 millions de personnes sont touchées par ce virus de l’hépatite B. L’homme peut le contracter, la femme peut le contracter, l’enfant peut le contracter, la femme enceinte également peut le contracter. Le professeur Moussa Bambara, gynécologue obstétricien, Chef de département de gynécologie obstétrique et de médecine de la reproduction nous parle ici des risques chez la femme enceinte.

Chez la femme enceinte, le risque est dominé par la transmission du virus à l’enfant. Dans 90% des cas, les enfants contaminés à la naissance vont être des porteurs chroniques. Si la mère au cours de la grossesse a une charge virale élevée, il y a 99% de chance qu’au moment de l’accouchement l’enfant soit atteint. Et beaucoup d’enfants burkinabè sont nés de cette manière, positifs. Là c’est une mort qui les attend de façon sure et certain. Ce sera à 20 ans, à 5 ans, à 35 ans. De temps en temps, on examine des gens et on se rend compte qu’ils ont un cancer du foie. Ce n’est pas l’alcool, c’est un virus redoutable qui tue plus que le VIH, la tuberculose et le palu réunis. Chaque fois qu’une femme enceinte est positive, on est angoissé parce qu’il y a le risque de le donner à l’enfant. On doit donc dépister la femme enceinte pour l’hépatite B et C comme on le fait pour le VIH.

Risque sur le bon déroulement de la grossesse

Il y a souvent peu de contamination durant la grossesse. C’est au moment de l’accouchement que la contamination se fait. Mais si le virus se multiplie dans le sang de la mère pendant la grossesse, cela veut dire que la charge virale sera forcément élevée et les chances seront augmentées pour que cet enfant soit contaminé à la naissance. Pour éviter cela, il y a un traitement qu’on donne à la femme au troisième trimestre de sa grossesse jusqu’à trois mois après l’accouchement. Il s’agit du fameux produit que l’on appelle le ténofovir. L’enfant va sortir propre sans être contaminé. Parfois on se contente de lui donner ça, parfois on lui donne ça et on le vaccine pendant la naissance pour le protéger. Le gros problème, c’est que s’il y a une co-infection par le VIH, ça augmente le risque de contamination. S’il y a une co-infection par le virus de l’hépatite C, ça augmente le risque de contamination. Au moment de l’accouchement il faut beaucoup faire attention pour ne pas que la peau de l’enfant soit blessée.

La femme peut-elle contaminer l’enfant en l’allaitant ?

Il n’y a pas de problème pour l’enfant d’être allaité. Mais si la femme a par exemple des lésions, des plaies sur le sein, elle peut contaminer l’enfant grâce à son sang. On surveille la femme pendant trois mois en lui donnant le même produit.


364 vues

Un commentaire sur " Hépatite B : Si la mère a une charge virale élevée durant la grossesse, il y a 99% de chance que l’enfant soit contaminé pendant l’accouchement " ?
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

figure
figure