• Tél: +226 71 35 57 60
  • 01 BP 1330 Ouagadougou - Burkina Faso
  • Courriel : sogob-bf@yahoo.fr


Kystes ovariens : Faut-il s’alarmer ?

Tumeur de l’ovaire qui est liquidien dans la grande majorité des cas, le Kyste ovarien concerne 3% des femmes. On parle de kystes de l’ovaire que si la taille atteint au moins 3 cm. Quels sont les facteurs de risques ? Comment le traiter ? Les réponses avec Docteur Alexis Yobi Sawadogo, gynécologue et maitre-assistant au service de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction au CHU de Bogodogo.


Les kystes sont de cause inconnue. Mais la plupart des kystes sont provoqués par un dysfonctionnement de l’ovaire à savoir des troubles du cycle, une hyper œstrogène et une hyper stimulation ovarien. Pour certaines femmes qui veulent des enfants, on leur prescrit des produits pour forcer l’ovaire à ovuler. Plus vous le forcez, plus il travaille trop et ça peut créer des kystes. Dans d’autres cas aussi, ce sont des infections qui sont à la base des kystes de l’ovaire.

👉 Est-ce que les kystes sont douloureux ?

Oui et non, car c’est en fonction de la taille. Quand le kyste est petit, il ne fait pas mal. Généralement il est découvert de façon fortuite quand la femme vient consulter pour un problème quelconque. On fait l’écho et on découvre le kyste. Mais dans certains cas, quand le kyste est volumineux, les différents changements de mouvements de la femme vont faire qu’il va tordre, puisqu’il est pendu à la trompe. Donc il peut tourner et en tournant il tourne la trompe, et entraine la douleur. Le kyste peut-être douloureux aussi quand il y a une infection pelvienne.

👉 Différents types de Kystes

Il y a deux types de kystes : les kystes fonctionnels et les kystes organiques.
- Les kystes fonctionnels se forment dans le follicule qui grossit normalement sans libérer d’ovules.
- Les kystes organiques quant à eux contiennent une partie liquide et une partie solide. On peut y retrouver parfois des cheveux, des dents, des morceaux d’os. Souvent quand on les enlève dans le ventre d’une femme et on lui montre, les gens vont dire qu’elle a été wackée, alors que c’est un truc qui peut exister.

👉 Traitement

Le traitement dépend de la taille et des signes qui l’accompagnent.
- Pour les kystes d’une certaine taille dits fonctionnels, on observe 3 à 6 mois pour contrôler. Si au bout des 3 mois ils diminuent, on peut encore attendre 3 mois pour voir. Généralement au bout des 3 mois, le kyste dit fonctionnel disparait. S’il ne disparait pas ou bien s’il grossit au bout des 3 mois, cela veut dire qu’il n’est pas fonctionnel. Dans ce cas il faut aller opérer pour l’enlever.
- Le deuxième type de traitement dans le kyste dit fonctionnel, c’est de donner des pilules qui sont assez dosées pour arrêter le fonctionnement de l’ovaire et espérer la diminution du kyste.

- Quand le kyste est organique, le traitement c’est l’intervention chirurgicale qui peut se faire de deux façons : soit par cœliochirurgie, soit par l’ouverture du ventre. La méthode la plus utilisée en occident, c’est la cœliochirugie qui consiste à opérer par l’intermédiaire de petites incisions cutanées et à l’aide d’une caméra, on enlève le kyste et on le sort par une poche et ça ne laisse pas de cicatrices. Dès qu’on l’opère, la femme peut rentrer chez elle le lendemain. Cet appareil existe au Burkina dans les cliniques, mais pas dans tous les hôpitaux.


268 vues

Un commentaire sur " Kystes ovariens : Faut-il s’alarmer ? " ?
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

figure
figure