SANTE DE LA FEMME

Gonococcie: « A moyen et à long terme chez la femme, si le traitement n’est pas fait à temps, les trompes peuvent être endommagées » (Dr Dabilgou)

Summary

La gonococcie ou « chaude pisse », est une infection sexuellement transmissible qui se transmet lors de rapports sexuels, bucco-génitaux, vaginaux ou anaux. Quelles sont les conséquences de la gonococcie chez l’homme ? Comment la traiter? Comment éviter de contracter […]

La gonococcie ou « chaude pisse », est une infection sexuellement transmissible qui se transmet lors de rapports sexuels, bucco-génitaux, vaginaux ou anaux. Quelles sont les conséquences de la gonococcie chez l’homme ? Comment la traiter? Comment éviter de contracter la gonorrhée? Dr Christophe DABILGOU, gynécologue Obstétricien au CHR/Dori réponds à nos questions. 

Quelles sont les conséquences de la gonococcie chez l’homme ?

Chez l’homme, l’affection peut se compliquer d’une infection de la prostate, d’une orchi-épididymite (infection des testicules avec risque d’infertilité). Si l’infection persiste plusieurs mois, des rétrécissements de l’urètre peuvent survenir.

Et chez la femme ?

La gonorrhée provoque plus rarement des symptômes chez les femmes. Lorsque c’est le cas, les femmes infectées souffrent de douleurs en urinant ou pendant les rapports sexuels, d’écoulements vaginaux jaunâtres ou sanguinolents et de maux de ventre.

A moyen et à long terme chez la femme, si le traitement n’est pas fait à temps et avec les médicaments qu’il faut, nous craignons que les trompes soient endommagées : du pus va se former dans les trompes, on parle d’abcès tubaire ou de pyosalpinx. Ce pus va faire que la trompe va perdre sa flexibilité parce gorgée de pus à une de ses parties. L’abcès peut avoir lieu aussi au niveau des ovaires (pyoovaire).

Après avoir souffert d’un tel abcès tubaire, la femme est à risque de grossesse extra-utérine chaque fois qu’elle tombe enceinte. Si par malheur, le traitement n’est que médicamenteux, la partie de la trompe qui contenait l’abcès perdra son muscle et n’aura que son mucle périphérique appélé péritoine.

Au cours du traitement chirurgical, après avoir vidé le pus, la partie malade de la trompe restera sans muscle et en plus elle restera cicatricille !

C’est dire que quelque soit la trompe, dès qu’elle porte du pus, elle devient très peu utile…en tout cas pour la conception malgré le traitement.

Dans ces situations d’abcès tubaire (des trompes) ou ovarien (des ovaires), une grossesse ectopique (une grossesse hors de l’utérus)

A côté de la grossesse extra-utérine, il y a l’apparition d’adhérence dans le ventre, surtout sil y a une infection autour du foie et biensûr les difficultés à concevoir si les deux trompes sont atteintes

Une femme enceinte infectée par le gonocoque peut à son tour infecter son enfant quand elle accouche. La blennorragie du nouveau-né se caractérise par une infection des yeux, qui peut entraîner des complications graves (cécité) si elle n’est pas traitée.

Comment traiter la gonococcie?

Aujourd’hui, le traitement de la gonococcie repose principalement sur une injection d’antibiotique dose unique de Ceftriaxone, Gentamicine, Ciprofloxacine ou 1g d’Azithromycine. La personne est considérée comme guérie (et donc non contaminante) une semaine après l’injection.
Si un homme ou une femme a une gonococcie, son ou ses partenaire (s) doivent être traité(s) également.

Comment éviter de contracter la gonorrhée?

À l’exception de l’abstinence sexuelle (l’absence de relations sexuelles génitales et orales), la prévention passe par le port d’un préservatif par l’un des partenaires pour tous les types de rapports sexuels.

Madina BELEMVIRE 

Copyright © 2022 | Proudly powered by: WordPress | Theme: NewsDot