SANTE DE LA FEMME

Grossesse: Tout savoir sur les trois étapes de l’accouchement

Summary

Le travail et l’accouchement sont les étapes qui terminent la grossesse et permettent ainsi la naissance du bébé et l’expulsion du placenta. Classiquement, l’accouchement se passe en trois étapes appelées aussi trois périodes. Tout savoir sur ces trois étapes avec […]

Le travail et l’accouchement sont les étapes qui terminent la grossesse et permettent ainsi la naissance du bébé et l’expulsion du placenta. Classiquement, l’accouchement se passe en trois étapes appelées aussi trois périodes. Tout savoir sur ces trois étapes avec le Dr Zakaria Mitibketa ZOUNGRANA, gynécologue obstétricien, Chef de service de gynécologie obstétrique du Centre Hospitalier Régional de Dori.

Quelles sont les trois étapes de l’accouchement ?

L’accouchement se passe en trois étapes appelées aussi trois périodes:

– La première période: elle correspond aux contractions de l’utérus appelées phénomènes dynamiques qui vont entrainer l’effacement et la dilation du col. En effet, le col avant et pendant la grossesse a une longueur comprise entre 3,5 et 5cm. Pendant le travail, il va diminuer de longueur jusqu’à ne plus exister, puis commencer à s’ouvrir de façon centrifuge.
Cette première période est subdiviée en deux phases :

*Une 1ère phase de la première période ou phase de latence ou de dilatation lente: elle correspond au temps de diminution de la longueur du col suivi de son effacement total et de son ouverture progressive jusqu’à 3 cm de diamètre. Pendant cette phase, l’utérus se contracte d’abord une fois toutes les 10min, puis 2 fois et la contraction dure au début 15 secondes pour atteindre 25 à 35 secondes. Au fur et à mesure que le temps passe, la femme a normalement mal. Mais vous savez bien que la douleur est relative. Certaines la supportent parce que c’est culturel et d’autres, pas du tout parce que c’est culturel aussi.

* Une 2ème phase de la première période ou phase active ou phase de dilatation active: cette phase correspond à la poursuite de la dilatation de 4cm à 10cm. Dix  centimètres, c’est l’ouverture maximale du col. Quand le col est ouvert à 10 cm, en fait il n’existe plus, il est complètement confondu avec l’utérus. C’est comme un canari dont l’orifice se confond avec le ventre du canari puis s’ouvre latéralement jusqu’à 10cm

– La deuxième période: c’est la sortie du fœtus appelée aussi l’expulsion du fœtus.
Cette période est aussi subdivisée en 2 phases à savoir :
*L’engagement, la descente et la rotation
l’engagement: c’est le fait que la plus grande circonférence de la tête du fœtus bombe dans le vagin, prête à sortir. Mais pour se mettre en position de sortir, la tête du fœtus et le fœtus tout entier descendent en s’adaptant aux bosses et aux creux qui existent à l’intérieur du Bassin.

*L’expulsion du fœtus: cette phase correspond à la sortie proprement dite du bébé. C’est grâce aux contractions involontaires des muscles du ventre de la mère et cela est renforcé par les poussées volontaires que la mère fait. Toutes ces forces de contraction et de poussée vont donc faciliter la sortie du fœtus. Beaucoup de gens pensent que dès que le Bébé sort, l’accouchement est terminé ! Non !!! L’accouchement n’est pas encore terminé ! Vous voyez, quand on formule un vu à une femme enceinte, qu’est-ce qu’on lui? On lui dit : « Bonne délivrance ».

La troisième période de l’accouchement: c’est la délivrance ou sortie du placenta. On dit aussi sortie des annexes : les annexes c’est bien sûr le placenta, mais aussi les membranes, le cordon ombilical et le liquide amniotique. C’est une période extrêmement importante, car si la délivrance n’a pas lieu, la femme peut saigner jusqu’à perdre la vie. Cette période a aussi des phases
* Une phase de décollement et de migration du placenta
* Une phase d’expulsion proprement dite.

En conclusion, on dit classiquement que l’accouchement met en présence les 4P :

– Le premier « P » correspond à un « passager » qui est le foetus qui doit voyager de l’utérus jusqu’à la sortie.

– Le deuxième « P » correspond à la« puissance ». C’est cette puissance de contraction de l’utérus qui va progressivement effacer le col, le dilater puis pousser le fœtus vers la porte de sortie. C’est comme la puissance d’un bus qui va amener le passager à destination.

– Le troisième « P » correspond au « passage ». C’est le chemin que le fœtus va parcourir. Ce chemin qui l’intérieur des os du bassin est constitué de bosses et de fossées et le fœtus doit s’y adapter en présentant ses bosses à lui aux fossés du bassin et vice-versa. Donc c’est comme le bus qui doit s’adapter à l’état de la route pour avancer.

– Le dernier « P » qui est très très important est la « psychologie » de la femme.
Il faut rassurer la femme, lui expliquer ce qui se passe, ne pas lui faire peur, la mettre en confiance. Ceci est très important pour la réussite de l’accouchement. Sinon elle sera bloquée.

– On pourrait ajouter un 5ème « P » qui signigie le « Praticien » compétent. En effet, dans beaucoup de situation, si celui ou celle qui aide la femme en travail où qui accouche n’est pas compétent, il/elle peut même compliquer la situation. Il faut savoir réagir à temps pour ramener le travail à la normale, pour conduire une bonne expulsion du fœtus puis du placenta. Et cela nécessite une acquisition de compétences.

Madina Belemviré 

Copyright © 2022 | Proudly powered by: WordPress | Theme: NewsDot