SANTE DE LA FEMME

Santé sexuelle et reproductive: voici les infections qui menacent la fertilité

Summary

L’infertilité est de plus en plus un motif fréquent de consultation dans les services de gynécologie. Les causes tubaires de l’infertilité représentent 30 à 40% et ces causes tubaires sont dominées par les infections. IL existe donc un lien étroit […]

L’infertilité est de plus en plus un motif fréquent de consultation dans les services de gynécologie. Les causes tubaires de l’infertilité représentent 30 à 40% et ces causes tubaires sont dominées par les infections. IL existe donc un lien étroit entre les infections génitales et l’infertilité.Qu’est-ce qui favorise les infections génitales chez la femme? Quelles sont les infections qui menacent la fertilité? Les réponses dans cet article avec le Dr Bagaya/Savadogo Zalissa, Gynécologue obstétricienne au CMA de manga.

Qu’est-ce qu’une infection génitale?

Une infection génitale est une colonisation d’une ou des différentes parties de l’appareil génital par des microbes. Chez la femme, ces microbes peuvent se localiser sur les grandes lèvres, les petites lèvres, le vagin, l’utérus, les trompes, les ovaires.

Comment savoir qu’on a une infection génitale?

Toutes les infections génitales ne se manifestent pas de la même manière, mais ils existent des signes qui peuvent révéler l’existence d’une infection génitale chez la femme. Parmi ces signes on a :

-Les secrétions génitales anormales : ces secrétions génitales anormales appelées leucorrhées pathologiques et communément appelées pertes blanches par les femmes présentent les caractéristiques suivantes : elles sont très abondantes par rapport aux secrétions habituelles qui sont normales; elles peuvent être malodorantes; elles peuvent s’accompagner d’un grattage des parties génitales; elles peuvent s’accompagner de douleurs pendant les rapports sexuels rendant ces derniers difficiles voire impossibles,

– Les douleurs pelviennes,

– Les infections génitales peuvent se manifester par des douleurs pelviennes allant de la simple sensation d’inconfort au niveau du bas ventre jusqu’à une douleur atroce qui nécessiterait une hospitalisation voire une intervention chirurgicale,

– L’infection génitale peut exister sans aucun symptôme ou signe ressenti par la femme et sera découverte par un agent de santé lors d’une consultation de routine.

Qu’est ce qui favorise les infections génitales chez la femme?

Plusieurs facteurs peuvent favoriser la survenue d’une infection génitale chez la femme. Parmi ces facteurs on a :

– Le Défaut d’hygiène,
– L’excès d’hygiène intime,
– Le port de sous -vêtements serrés, en nylon,
– Les toilette intimes en profondeur avec introduction des doigts à l’intérieur du vagin,
– L’utilisation abusive des gels ou solutions de toilette intime,
– L’introduction dans le vagin de certains produits communément appeler « secrets de femme »,
– Les rapports sexuels avec des partenaires multiples sans protection,
– L’utilisation de certains produits comme les corticoïdes utilisés par les femmes pour la dépigmentation. Ce sont des produits qui diminuent la capaciter de l’organisme à se défendre contre les infections.

Quelles sont les infections qui menacent la fertilité

Toutes les infections génitales quelque soit leur localisation sur le tractus génitale menacent à des degrés divers la fertilité chez la femme.

– Lorsque l’infection se situe au niveau de la vulve elle peut empêcher les rapports sexuels du fait de la douleur occasionnée par l’inflammation locale,

– Lorsqu’elle se situe dans le vagin, l’abondance des sécrétions peut constituer une barrière au passage des spermatozoïdes, l’acidité du vagin en cas d’infection peut entrainer la mort des spermatoizoides ce qui pourra diminuer la fertilité chez la femme,

– L’infection lorsqu’elle se situe au niveau du col de l’utérus, elle est responsable d’une altération de la qualité de la glaire cervicale, ce qui n’est pas propice à la traversée des spermatozoïdes,

– Lorsque l’infection se situe à l’intérieur de l’utérus, elle rend la muqueuse de l’utérus impropre à la nidation ou implantation de l’œuf fécondé et de ce fait elle contribue à diminuer les chances de concevoir,

– Lorsque l’infection atteint les trompes, elle peut occasionner une obstruction ou fermeture des trompes communément appelée « trompes bouchées ». Dans ce cas, lorsqu’il s’agit des deux trompes qui sont bouchées, la conception par les voies naturelles est impossible, il faut faire recours à des traitements pour déboucher les trompes ou faire appel à la procréation médicalement assistée

Madina Belemviré

 

 

 

 

 

 

Copyright © 2022 | Proudly powered by: WordPress | Theme: NewsDot