SANTE DE LA FEMME

Syndrome prémenstruel: des astuces pour soulager les symptômes

Summary

La période prémenstruelle constitue un moment particulier dans la vie féminine. C’est un ensemble de manifestations bénignes pouvant intéresser tous les appareils, et dont le seul point commun est le caractère cyclique, apparaissant dans les jours qui précèdent les règles […]

La période prémenstruelle constitue un moment particulier dans la vie féminine. C’est un ensemble de manifestations bénignes pouvant intéresser tous les appareils, et dont le seul point commun est le caractère cyclique, apparaissant dans les jours qui précèdent les règles pour disparaitre au début ou au cours des menstruations.  Le syndrome prémenstruel ne devient pathologique que lorsque sa sévérité est suffisante pour que la patiente vienne demander un soulagement. Quelles peuvent être les causes? Comment atténuer les symptômes ? Dr Emmanuel Nikièma, gynécologue obstétricien au CHR de Tenkodogo réponds à vos préoccupations. 

Comment se manifeste-t-il

Les manifestations du syndrome prémenstruel sont propres à chacune, mais 3 types de symptômes bien connus se rencontrent presque systématiquement. Il s’agit de :

– La tension mammaire : il s’agit au minimum d’une simple mastodynie. A un degré de plus, le sein est tendu, réellement douloureux, pouvant gêner les mouvements du bras.

– La tension abdomino-pelvienne : ballonnement abdominal plus ou moins prononcé, toujours gênant, souvent associé à une constipation, ou lourdeur pelvienne.

– La tension psychique : les modifications du comportement féminin sont bien classiques, à tel point que l’entourage peut souvent reconnaitre l’imminence de la menstruation. C’est une période de baisse de performances personnelles et intellectuelles.

Sur le plan clinique, les difficultés les plus fréquemment alléguées sont l’irritabilité, ou au contraire la somnolence avec fatigabilité, voire des épisodes dépressifs passagers.

Quelles peuvent être les causes?

Les causes du syndrome prémenstruel ne sont pas encore bien établies. On sait que le syndrome prémenstruel est lié à l’ovulation et au cycle menstruel. L’une des explications est la fluctuation hormonale de la deuxième partie du cycle menstruel:  baisse de la sécrétion d’œstrogènes, augmentation de la sécrétion de progestérone qui chute également à son tour en l’absence de grossesse.

Qui est concerné?

Certaines personnes telles les femmes ayant des antécédents familiaux de syndrome prémenstruel sont plus à risque de développer le syndrome prémenstruel. Les facteurs suivants augmenteraient le risque de survenue du syndrome: le tabagisme, la sédentarité, le manque de sommeil, l’obésité, l’alimentation riche en caféine et en alcool.

Que faire pour atténuer les symptômes?

Le traitement du syndrome prémenstruel est symptomatique. Il associe le repos, le sommeil, une activité physique régulière et des activités relaxantes. Lorsque la bonne hygiène de vie ne suffit pas à soulager les symptômes, des médicaments tels les antiinflammatoires non stéroïdiens, les contraceptifs oraux, les antidépresseurs et les anxiolytiques peuvent être utilisés.

Madina Belemviré 

 

 

 

 

 

Copyright © 2022 | Proudly powered by: WordPress | Theme: NewsDot