SANTE DE LA FEMME

Mycose vaginale: « Pour 2/3 des femmes, l’infection résulte d’une modification de l’équilibre naturel de la flore vaginale » (Dr TARNAGADA)

Summary

La mycose vaginale est une infection du vagin provoquée par un champignon. Cette infection qui est généralement bénigne, va entraîner une inflammation de la muqueuse vaginale et des parties génitales externes. Qu’est-ce qui peut causer cette infection du vagin? Comment […]

La mycose vaginale est une infection du vagin provoquée par un champignon. Cette infection qui est généralement bénigne, va entraîner une inflammation de la muqueuse vaginale et des parties génitales externes. Qu’est-ce qui peut causer cette infection du vagin? Comment elle se manifeste ? Est-elle contagieuse ? Gynécologue obstétricien exerçant dans le Service de Gynécologie Obstétrique du Centre Hospitalier Universitaire Régional ( CHR) de Ouahigouya, Dr Dolain Alexandre TARNAGADA vous fait le point.

Quelles sont les causes de la mycose vaginale?

La mycose vaginale est due au développement d’un champignon microscopique du genre Candida. C’est le plus souvent le candida albicans qui en est responsable. Cependant d’autres espèces peuvent être retrouvées. Ce champignon est naturellement présent dans le vagin et aussi dans les voies digestives. Il vivent dans le vagin en équilibre avec d’autres microbes et constituent ce qu’on appelle la flore vaginale. Cet équilibre peut être rompu pour plusieurs raisons :

– Changement du taux d’acidité du vagin,

– Toilettes du vagin, ingestion de produits ou d’objets divers dans le vagin,

– Prises d’antibiotiques pendant longtemps, diabète non équilibré etc.

Alors, ces champignons habituellement amis du vagin, vont proliférer et provoquer une infection génitale.

Pour deux tiers des femmes, l’infection résulte d’une modification de l’équilibre naturel de la flore vaginale. Pour le tiers restant, la contamination est externe, par contact sexuel ou avec un objet infecté.

Et les facteurs favorisants? 

Les facteurs connus pouvant être à l’origine de la mycose vaginale sont nombreux. Ces facteurs comprennent:

– Les modifications de l’équilibre hormonal causées par la grossesse, la ménopause, les règles ou la prise de certaines pilules contraceptives ;

– La prise d’antibiotiques,

– Les troubles du métabolisme (diabète, obésité) ;
– L’affaiblissement du système immunitaire (VIH, malnutrition, états de fatigue, le stress…) ;

– Une hygiène intime inadaptée,

– Les douches vaginales, l’utilisation de sprays intimes.

– Une hygiène intime trop agressive (toilettes avec des savons antiseptiques ou savons acides),

– La macération, qui peut être due à une transpiration excessive ou au port de sous-vêtement en matières synthétiques, de pantalons ou sous-vêtements trop serrés, d’un maillot de bain mouillé…

Comment elle se manifeste ?

La mycose vaginale s’accompagne de divers symptômes désagréables. Les personnes touchées se plaignent souvent des troubles suivants:

– De fortes démangeaisons au niveau du vagin et/ ou de la vulve ;

– Une sensation de brûlure douloureuse avec rougeur et enflure des lèvres et du vagin ;

– Des pertes blanches inhabituelles, abondantes, de consistance rappelant le lait caillé blanchâtre et sans odeur ;

– Une gêne voire une douleur lors des rapports sexuels ;

– Un inconfort ou une sensation de brûlures vaginales au moment d’uriner.

La mycose vaginale est-elle contagieuse?

Bien qu’elle puisse être transmise au partenaire lors de rapports sexuels, ce n’est pas systématiquement le cas, surtout si le partenaire est en bonne santé avec un système immunitaire compétent.

Si dans de rares cas, l’infection vient quand même à se transmettre, le partenaire peut présenter des symptômes à type de rougeur, sensation de brûlures ou des démangeaisons au niveau du gland et du prépuce.

Il faut savoir que la mycose vaginale n’est pas considérée comme une infection sexuellement transmissible.

Madina BELEMVIRE 

Copyright © 2022 | Proudly powered by: WordPress | Theme: NewsDot