SANTE DE LA FEMME

Santé intime: les conseils de Dr TARNAGADA pour limiter le risque de développer une mycose vaginale

Summary

Infection du vagin provoquée par un champignon, la mycose vaginale est fréquente chez la femme. Même si elle est généralement bénigne, elle doit être tout de même prise au sérieux et traitée. Quels sont les traitements proposés en cas de […]

Infection du vagin provoquée par un champignon, la mycose vaginale est fréquente chez la femme. Même si elle est généralement bénigne, elle doit être tout de même prise au sérieux et traitée. Quels sont les traitements proposés en cas de mycose vaginale? Comment éviter les récidives ? Quels sous-vêtements choisir? Gynécologue obstétricien au CHR de Ouahigouya, Dolain Alexandre TARNAGADA apporte des éclaircissements. 

Quels sont les traitements proposés en cas de mycose vaginale?

Les médicaments indiqués pour le traitement sont appelés antifongiques. Ils inhibent la croissance des champignons et les tuent.

En règle générale, un traitement local est suffisant en cas de mycose vaginale aiguë non compliquée.

Des antifongiques sous forme de crèmes, d’ovules, de poudre, de lotion ou de comprimés vaginaux sont disponibles pour le traitement local.

Si le traitement local n’est pas suffisant pour guérir la mycose vaginale, la prise d’un antifongique sous forme de comprimés ou de capsules par voie orale peut s’avérer nécessaire.

Comment éviter les récidives ?

C’est une question très essentielle car les récidives sont fréquentes. Pour éviter les récidives, il est primordial que la durée du traitement soit respectée par la patiente ou le couple. Il faut aussi que le partenaire soit traité, s’il présente des symptômes de mycose sur le pénis.

En plus, il faudra avoir une hygiène intime adaptée en adoptant un ensemble de mesures que l’agent de santé expliquera.

Les sous-vêtements en friperie sont-ils conseillés? Pourquoi?

Les sous-vêtements provenant de la friperie sont à déconseiller, bien que la documentation sur les risques sanitaires liés au port des vêtements de la friperie soit quasi-inexistante.

Il est à noter que les vêtements de la friperie sont des vêtements dont on ne connait pas bien les origines et les conditions de stockage. Aussi, après avoir traversés plusieurs intempéries, ces articles suivent un traitement moins rigoureux notamment sur les marchés à la différence des vêtements neufs. Une situation qui pourrait expliquer les risques sanitaires qui émanent du port de ces sous-vêtements. Ces risques demeurent, mêmes quand ces articles en question ont été lavés et désinfectés.

Quels sous-vêtements choisir?

Nous recommandons les sous-vêtements en coton et déconseillons les sous-vêtements trop serrés et en matière synthétique.

Des conseils aux femmes?

Les conseils que nous préconisons pour limiter le risque de développer ou de faire une récidive de mycose vaginale peuvent se résumer comme suit :

– La toilette doit être superficielle, effectuée avec la main plutôt qu’avec un gant de toilette (qui peut constituer un nid de microbes), sans faire pénétrer l’eau au-delà des petites lèvres,

– Ne jamais laver à l’intérieur du vagin car le vagin se lave tout seul,

– Lavez-vous toujours d’avant en arrière et pas l’inverse, pour ne pas introduire dans le vagin et les voies urinaires des germes présents dans les selles,

– Pour vous sécher après une douche ou un bain, utilisez une serviette douce et parfaitement sèche,

– Après la toilette, n’utilisez pas de parfums ou déodorants intimes. Ils peuvent provoquer des irritations et des allergies,

– Après un bain à la piscine, rincez-vous immédiatement à l’eau courante et ne gardez pas un maillot de bain humide,

– Changer de sous-vêtements quotidiennement,

– Evitez les pantalons trop serrés ou les collants car ils favorisent la transpiration, ce qui crée des conditions pour la prolifération des germes,

– Consultez un médecin dès les premiers symptômes.

Madina BELEMVIRE 

Copyright © 2022 | Proudly powered by: WordPress | Theme: NewsDot