[]
  • Tél: +226 71 35 57 60
  • 01 BP 1330 Ouagadougou - Burkina Faso
  • Courriel : sogob-bf@yahoo.fr


Hysterectomie : les risques à court et long terme


L’hystérectomie consiste en l’ablation chirurgicale de l’utérus. Elle est dite totale si elle emporte le col et subtotale si on laisse en place le col utérin.
Selon les cas, il peut être nécessaire de réaliser l’ablation des ovaires et des trompes. L’intervention est dénommée alors hystérectomie avec annexectomie uni- ou bilatérale qui comporte tout particulièrement l’ablation de 1 ou des 2 annexes. Pourquoi faire une hystérectomie ? Quels sont les risques ou les inconvénients ? Quelles sont les conséquences à court et long terme ?
Les réponses avec Dr Arnaud Jean Aristide TOE, gynécologue Obstétricien au CMA de Yako.

Pourquoi faire une hystérectomie ?

L’hystérectomie est souvent réalisée pour palier à certaines pathologies où il n’existe plus une autre alternative thérapeutique. Cest le cas par exemple des tumeurs utérines (bénignes ou malignes), des hémorragies utérines obstétricales ou non. Elle est aussi réalisée pour améliorer le confort de la patiente notamment en cas de prolapsus.

Comment elle se déroule ?

Lhystérectomie est une intervention qui nécessite une préparation de la patiente en dehors des urgences obstétricales. Cette préparation est physique et psychique et elle est faite par le médecin traitant. Une consultation pré anesthésique est réalisée. Si le médecin anesthésiste donne son accord, l’intervention est alors programmée. Elle peut se faire sous anesthésie générale ou locale, par voie haute (c’est-à-dire abdominale) ou par voie basse (vaginale) en fonction de la pathologie que présente la patiente.

Ya-t-il des risques ou des inconvénients ?

Comme toute intervention chirurgicale, le risque zéro n’existe pas. Au cours de l’intervention, on peut avoir des complications liées à l’intervention elle-même telles que les saignements, les lésions des organes de voisinage comme l’uretère, la vessie. On peut également avoir des complications liées à l’anesthésie.

Cette intervention a-t-elle des conséquences à moyen ou long terme ?

A moyen terme, c’est surtout les complications post opératoires qu’il faut craindre notamment les saignements, les infections, les thromboses veineuses, les complications digestives (occlusion intestinale)
A long terme, les complications liées à une carence oestrogénique peuvent survenir chez les patientes chez qui on a fait une ablation de l’utérus et des ovaires. Ce sont notamment les bouffées de chaleur, les douleurs osseuses, les troubles trophiques.
Enfin Il ya aussi l’aspect psychologique qui n’est pas à négliger surtout chez les patientes ayant bénéficié d’une hystérectomie en urgence et qui ne pourront plus concevoir.

L’hystérectomie a-t-elle un impact sur l’activité sexuelle ?

La grande majorité des patientes n’observeront aucun changement de leur sexualité après hystérectomie. Toutefois, certaines peuvent éprouver une altération de leur libido après l’intervention, l’hystérectomie touchant la féminité de la patiente et la représentation de son corps. Enfin, d’autres verront au contraire leur désir sexuel augmenter car elles n’auront plus à se soucier de la peur d’être enceinte ou de présenter des saignements ou des douleurs lors de leurs activités sexuelles.

Quelles sont les suites de l’hystérectomie ? Quelles sont les précautions à prendre après l’intervention ?

Après l’intervention il faut respecter les consignes du médecin. Une surveillance post opératoire est réalisée jusquà ce que l’on s’assure de l’absence de complication. La patiente est généralement revue trois semaines à un mois après l’intervention. Les rapports sexuels sont à éviter pendant la période de convalescence.


241 vues

Un commentaire sur " Hysterectomie : les risques à court et long terme " ?
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

figure
figure